Maison dans les branches

Nantes (44)

Marie-Noëlle et Denis sont venus s’installer avec leurs deux filles à Nantes pour la qualité de vie de notre bien jolie ville. En 2005, cette famille m’a acquis, moi la jolie « Nantaise» ancrée dans le quartier de Chantenay. Mon visage est bien agréable, des belles proportions et une parfaite symétrie qui me confèrent un charme indéniable. Côté jardin, le charme n’agit plus, assez banale, dissymétrique et un peu triste. Autrefois, personne ne se souciait de mon autre moi, personne ne vivait dans mon jardin. Comme je ne suis pas du genre à me laisser aller, j’ai décidé de m’offrir un autre visage, une autre face qui correspond à une nouvelle vie, une nouvelle façon de vivre de mes occupants, car eux, ils aiment mon jardin. Alors, je vais vous décrire ce qu’ils ont l’intention de faire de moi. Ce n’est pas vraiment un visage que l’on désire me faire, on ne peut pas le décrire avec des termes de physionomie mais avec un vocabulaire lié à la nature, à l’homme dans la nature. Mes occupants ont besoin d’un peu plus d’espace, comme ils apprécient mon jardin, ils vont construire un premier abri assez bas, ouvert sur le jardin pour vivre le jour. Pour se protéger des regards et du soleil, ils veulent installer un filtre. En opposition au mur de pierre opaque qui me ceinture, ils installeront une clôture formée par des madriers de bois dressés à la verticale, A l’étage, une des filles de la famille a grandi et souhaite une vraie chambre. Comment pourrais-je ne pas lui faire plaisir, j’accepte alors que l’on me greffe un nouveau nez, mais je ne veux surtout pas d’une verrue en pleine face.... J’aime bien le cerisier au fond du jardin, il m’a souvent fait de l’ombre lorsque j’en ressentais le besoin. Mon jardin est trop exigu pour accueillir de nouveaux arbres, des vrais comme dans les bois, mais j’en rêve... En parlant de rêve, vous savez, je suis peut-être un peu vieillissante, mais j’ai conservé mes souvenirs d’enfance et mon âme d’enfant, la mémoire de toutes ces cabanes dans les arbres, celles que fabriquaient les enfants du quartier dans le parc de l’école juste en face, En conclusion, je serai donc le résultat d’une symbiose entre tous ces éléments.

  • MAITRE D’OUVRAGE : Privé
  • MISSION : complète
  • RÉALISATION : 2014
  • /